Justice and Peace

La République Centrafricaine continue d’être fragilisée par une série d’événements sans précédent. Le 1er Mai dernier, pendant que les Chrétiens s’étaient réunis massivement en la paroisse Notre Dame de Fatima pour une célébration eucharistique au cours de laquelle plusieurs membres de la fraternité Saint Joseph de l’Archidiocèse de Bangui devaient s’engager par une promesse, une bande armée non identifiée venue du km5 a attaqué cette foule. Le bilan est alarmant : 26 morts et 99 blessés graves selon le président du Comité de la Croix Rouge Centrafricaine. Tout le monde est sous le choc. Le drapeau centrafricain est en berne. Un deuil national a été décrété pour trois jours à compter du 3 Mai 2018.

Les déclarations faites par l’Archevêque de Bangui, Dieudonné Cardinal Nzapalainga et les autorités nationales laissent entendre une condamnation véhémente de ces « actes barbares et lâches » perpétrés contre des civils innocents. Les mêmes déclarations appellent toute la population au calme et « d’éviter de tomber dans le piège des ennemis ». La violence n’apporte pas la solution à la violence, a souligné le Cardinal dans ses propos.

Les missionnaires SMA en Centrafrique se joignent à toute la population pour demander à ce que les commanditaires de ces actes odieux et macabres soient immédiatement traduits en justice et demandent plus de dispositifs pour assurer la sécurité et la défense du peuple centrafricain.